Sevrage tabagique : est-ce pris en charge par ma mutuelle ?

Sevrage tabagique

Publié le : 23 juin 20233 mins de lecture

Pour les fumeurs qui projettent d’arrêter de fumer, ils peuvent faire face à nombreux obstacles, notamment concernant le tarif des dispositifs anti-tabac qui coûtent assez cher. Le sevrage tabagique, plus précisément les substituts de nicotine peuvent être remboursés par l’assurance maladie et la sécurité sociale. Pour arrêter le tabac, vous aurez besoin des substituts de nicotine pour faciliter le sevrage. Il existe de nombreux types de substituts comme les patchs ou les pastilles mais ils ne sont pas tous éligibles. En choisissant la cigarette électronique sans nicotine comme substitut par exemple, vous ne pourrez pas être indemnisé alors que cette méthode est aussi jugée efficace.

Concernant le sevrage tabagique

Par définition, l’arrêt de la consommation de tabac s’appelle sevrage tabagique. L’objectif du sevrage tabagique est alors de vous affranchir de la dépendance que le tabac a induit chez le fumeur. De nombreux fumeurs réussissent à arrêter de fumer spontanément alors que d’autres auront besoin de quelques aides. Un sevrage tabagique est une étape difficile. Votre corps a toujours été sous la dépendance de la nicotine. Vous devez alors avoir une forte motivation pour réussir votre sevrage. Les effets du tabac sur la santé seront réduits après un sevrage tabagique réussi. Pour cela, vous devez d’abord évaluer votre dépendance et de choisir le substitut le plus adapté pour vous.

La prise en charge du sevrage tabagique par l’assurance maladie

En fonction des garanties souscrites, vous pouvez bénéficier de la prise en charge de votre sevrage tabagique par votre complémentaire santé et de votre assurance maladie. A hauteur de 65 %, les substituts nicotiniques peuvent être remboursés par la Sécurité Sociale. Concernant le reste à charge, vous pouvez le payer vous-même ou si vous possédez une assurance maladie, vous serez couvert. Des forfaits bien-être ou de prévention peuvent aussi être proposés par certaines mutuelles. Ces forfaits comprennent la couverture du sevrage tabagique. Depuis 2018, le plafond de 150 euros tous les ans concernant la prise en charge du sevrage de tabac a été annulée.

Les conditions de prise en charge par la sécurité sociale

Pour pouvoir être pris en charge par la sécurité sociale concernant les substituts nicotiniques, les substituts doivent figurer sur la liste des dispositifs éligibles et qu’un professionnel de santé doit vous prescrire ces substituts nicotiniques. Pour les femmes enceintes, elles doivent se rendre auprès d’une sage-femme. Les patchs, les pastilles, les gommes à mâcher et les comprimés à sucer figurent en général parmi les substituts nicotiniques pris en charge.

Plan du site